Trouve ton métier

Ingénieur horticulture

Autres appellations :Ingénieur production fruitière

Description

L'agronome s’occupe de la conception à la vente des produits. Il prodigue des conseils pour l'agriculture et l'industrie (agroalimentaire en particulier...). L'agronome chercheur doit cependant mener à bien des missions techniques, économiques et de direction (par exemple, établir un cahier des charges, évaluer les retours sur investissements, coordonner les différentes interventions liées à un projet, encadrer des équipes). L'agronome chercheur a pour mission principale de veiller à la sélection des plantes, des animaux ou des des agroéquipements pour les adapter aux besoins de l'agriculture moderne (productivité, qualité, respect de l'environnement,...)

Missions principales

les tâches de l’ingénieur de production fruitière consistent à : - Veiller à assurer une production fruitière saine et de qualité - Intensifier la production fruitière - Soigner et inventer des remèdes contre les parasites des arbres fruitiers - Prodiguer des conseils aux productions des fruits.

Savoir-être

- Habilité manuelle, sens de l’observation, connaissances scientifiques sont nécessaires à l’horticulteur. - Une certaine résistance est recommandée pour le travail en pépinière, dans les champs, les jardins ou les espaces verts. - Ses capacités d'analyse et de synthèse, son sens de la communication l'aident à résoudre des problèmes complexes

Présentation

- Produire et vendre des fleurs et des plantes : le floriculteur (des fleurs «à couper» pour les bouquets, des bulbes, des plantes (vertes, grasses ou à massif), le pépiniériste (des végétaux d'extérieur : arbustes fruitiers, arbres d'ornement, plants forestiers en pot ou en pleine terre...), le maraîcher (des légumes cultivés en plein air ou sous abri), enfin, l'arboriculteur cultive des arbres fruitiers. - Travailler en pleine terre, en serre ou «en tunnel» (plastiques maintenus par des arceaux pour protéger les cultures), dans les champs, les jardins et les espaces verts. - En pépinière et en production fruitière, le travail reste en partie manuel. Mais de plus en plus, les techniques s'automatisent (arrosage, brumisation, fertilisation...), en particulier celles qui reproduisent des conditions climatiques sous abri. - La production horticole (pépinières, arboriculture, floriculture) ne connaît pas de boom de l'emploi. Cependant, constituent trois marchés en développement. - À l'avenir, la production devrait se spécialiser : biotechnologies, traitements phytosanitaires, culture hors sol, régulation climatique des serres. - L’horticulteur intervient dans trois secteurs : cultures fruitières, cultures maraîchères, cultures ornementales. Les principaux axes de Recherche-développement des cultures comme suit : - La diversification des cultures horticoles et le développement des cultures à promouvoir ; - La phytotechnie des cultures horticoles (Techniques de conduite et d’entretien : irrigation, fertilisation et ferti-irrigation, éclaircissage, taille et mode de conduite, photopériodisme, substrats, abri-serres plastiques, récolte et qualité, etc.) ; - La multiplication et la production de plants ; - La biotechnologie végétale appliquée aux plantes horticoles ; - L’amélioration des plantes horticoles ; - La physiologie après récolte et la conservation des produits horticoles ; - L’étude et la réalisation de projets horticoles.

Description

La culture des végétaux exige des années d’expérience, en techniques horticoles mais aussi en techniques commerciales : calcul du prix de revient des cultures, suivi des marchés, circuits de distribution et de vente.

Où suivre cette formation

Close