Trouve ton métier

Technicien en industrialisation

Autres appellations : Technicien en productique mécanique / Technicien méthodes / Responsable méthodes

Description

Le Technicien en industrialisation est un spécialiste des procédés de production. Concepteur des processus qui leurs sont associés, il peut intervenir tout au long de la chaîne d’obtention des produits industriels (définition- industrialisation – réalisation - assemblage – contrôle – conditionnement – mode de livraison). Ses compétences de base lui permettent de se spécialiser dans l’industrialisation de constituants de véhicules automobiles, dans des domaines très variés relatifs à la production de pièces et produits pour l’automobile. Au sein de l’entreprise et dans tous les cas, cette fonction de travail le conduit à communiquer avec des partenaires tels que le client, les fournisseurs ou/et les sous-traitants, ……, en français et en anglais.

Missions principales

- Exploiter les données de conception et de production. - Conduire une étude de faisabilité. - Définir le processus général de production. - Définir le processus détaillé de production (moyens, conditions de mise en œuvre, …) - Participer au lancement de la production (échantillons - pré-série permettant de valider le processus). - Suivre la mise en production (montée en cadence) et suivi (gestion de production). - Assurer la communication avec les clients, les fournisseurs et les différents services de l’entreprise.

Compétences requises

Savoir

- Définition de l’industrialisation, de la pré-industrialisation. - Relations Produit/Procédé//processus. - La culture automobile, exigences, notamment par rapport aux équipementiers. - L’analyse fonctionnelle, outils et méthodes. - Organisation d’une chaîne de production (de la demande client jusqu’à la livraison). - Caractéristiques des principaux procédés et processus de transformation des produits. - Caractéristiques, performances, capabilités des moyens associés aux procédés. - Spécifications et normes, notamment automobile. Principes de mesure et de contrôle. - Machines à mesurer tridimensionnelles. - Caractérisation de la qualité, l’organisation de la qualité. -Techniques d’automatisation et de pilotage de machines spécifiques. - Mécanique électromécanique, informatique de commande appliquée. - Structure, organisation et exploitation d’une chaîne numérique. - Élaboration de processus. - Caractéristiques principales des matériaux. - Principes d’ergonomie appliqués aux divers champs de métiers. - Lecture de schémas et dessins. - Méthodes de calculs des coûts, devis. - L’entreprise, caractéristiques. - Législation, hygiène et sécurité au travail, règles environnementales. - Anglais technique maîtrisé.

Savoir-faire

Procédures

- Processus et procédures liées à l’industrialisation d’un produit. - Procédures de réglage des machines et protocoles de contrôle. - Démarches de calcul de coûts

Activités

- Décoder un cahier des charges, une représentation conventionnelle ou numérique, des spécifications fonctionnelles. - Conduire une étude de faisabilité et élaborer un devis prenant en compte les exigences automobile (Qualité, coûts, délais) - Décoder des documents de fabrication, gammes opératoires, schémas et dessins. - Mettre en œuvre une configuration informatique pour exploiter des logiciels de CAO (modeleurs volumiques), CFAO, GPAO. - Concevoir ou reconcevoir un constituant dans une approche Produit/Procédé/Processus. - Élaborer un processus opératoire pour la réalisation d’un produit avec un procédé de transformation connu. - Choisir des moyens de production. - Participer à un groupe de projet. - Participer aux réglages de moyens de production. - Conduire des essais de procédés, d’exploitation d’outillages et de protocoles opératoires - Concevoir un outillage ou un équipement de production - Exploiter des techniques d’organisation des productions (SMED, 5S, ….). - Conduire une AMDEC produit et processus. - Communiquer avec les partenaires (clients, fournisseurs, …), informer et former.

- Identifier des causes de non qualité et proposer des solutions pour y remédier. - Proposer des améliorations liées au processus, aux procédures, aux choix d’outils. - Réagir rapidement à des exigences du client et de la production. - Être « force de proposition » pour améliorer la qualité et la productivité

Savoir-être

- Capacité de vision systémique. - Souci constant de qualité, d’efficience et de productivité. - Curiosité et évolutions des techniques, des procédés et des processus afin de s’adapter rapidement aux nouvelles techniques et aux nouveaux matériels. - Capacités de créativité : « Force de proposition ». - Capacités de communication. - Adaptation rapide à des contextes variés et exigeants. - Esprit d’équipe. - Rigueur et méthode et organisation structurée. - Capacités d’écoute et de qualité d’échanges avec les autres.

Évolution professionnelle

Les perspectives d’emploi sont très bonnes pour un technicien en industrialisation bien formé et opérationnel. Les fonctions d’encadrement (Chef de projet - Responsable méthodes - Responsable de production – Responsable qualité) font partie de ses possibilités d’évolution professionnelle.

Présentation

Les activités sont principalement conduites dans des bureaux de méthodes ou d’études, cependant dans le cas d’essais, de lancements ou de mise en production, le tenant du poste est amené à exercer ses activités dans des laboratoires, dans les ateliers ou sur les chaînes de fabrication auprès des équipements de production. Dans les grandes entreprises, le technicien en industrialisation intervient sous l’autorité d’un responsable de service ou d’un chef de projet (méthodes ou production), notamment dans le cadre de la définition des processus et de la mise en production d’un produit. Il peut être amené à animer, coordonner une petite équipe d’agent des méthodes. Dans de petites entreprises, il peut être autonome et exercer des activités concernant à la fois la préparation, la réalisation et l’organisation de la production. Ses activités le conduisent à communiquer et échanger des informations avec le client, les fournisseurs et l’ensemble des services de l’entreprise. Il peut souvent être amené à conduire des échanges en anglais.

Lieu d'exercice

Entreprise de production de : - pièces mécaniques - coiffes pour véhicules - faisceaux de câbles - radiateurs - filtres -pare brises -…

Conditions d'exercice

L’activité peut être conduite en équipe (travail posté). Dans les ateliers, les conditions de travail peuvent être plus ou moins difficiles selon le champ professionnel (Bruit, odeurs,….), le port d’équipements de protection individuelle peut être requis selon les entreprises et le champ professionnel. Les contraintes de qualité et de délai exigées peuvent le mettre sous tension. Il peut être amené à travailler de nuit.

Description

Le niveau de qualification du « Technicien en industrialisation » est celui d’un technicien spécialisé dans le domaine industriel (Bac +2 en Études et méthodes) ayant suivi une formation complémentaire de 3 à 6 mois. Cette formation complémentaire est relative aux principes et méthodes de la démarche d’industrialisation en production automobile ainsi que sur les procédés et les processus spécifiques (par exemple, découpe et emboutissage ou transformation des plastiques, …), sur l’exploitation de modeleurs volumiques dédiés au champ professionnel. Après sa spécialisation, il doit être opérationnel sur poste après trois mois minimum. Ses aptitudes de communication, d’analyse et de synthèse, sa rigueur, sa curiosité, doivent être recherchées au moment de l’embauche.

Où suivre cette formation

Close