Trouve ton métier

Conducteur de machine automatique de production

Autres appellations : Conducteur de machine automatique de production

Description

A partir d’un ordre de fabrication, le conducteur de machine automatique de production met en œuvre la machine après avoir installé les outils et outillages, installé le programme de commande correspondant et effectué les différents réglages, pour réaliser les opérations demandées sur les pièces et/ou les composants. Il peut aussi assurer la continuité de production, d’un autre conducteur dans le cas de changement d’équipe. Il maîtrise l’incidence du réglage des paramètres sur la qualité des pièces produites, il peut apporter les corrections nécessaires. A la fois préparateur, régleur et conducteur de la machine automatique, il assure de plus le suivi de sa production dans le cadre procédural fixé par le service qualité et l’ingénierie de production. Il peut être amené à réagir rapidement à des anomalies de fonctionnement et à communiquer avec son supérieur hiérarchique immédiat.

Missions principales

A partir des données de l’ordre de fabrication (OF), le conducteur de machine automatique de production doit : - Préparer le poste de production, installer les outils et/ou outillages. - Appeler le programme de pilotage de la machine spécifique à l’OF. - Réaliser les divers réglages et alimentation de MO…etc. - Démarrer la fabrication après avoir satisfait aux exigences «qualité » : OK démarrage, set up,…etc. - Fabriquer la quantité stipulée dans l’OF selon les critères qualité du secteur industriel concerné. - Au besoin, assurer la continuité de la production lors du changement de poste. - Arrêter la fabrication. - Assurer la liaison avec la hiérarchie (chef d’équipe, gap leader, interlocuteur qualité,…etc.). - Rendre compte, informer, former, par oral et par écrit.

Compétences requises

Savoir

- Analyse fonctionnelle et matérielle des systèmes, outils associés. - Architecture fonctionnelle et structurelle d’une machine automatique, mode de commande. - Caractéristiques du produit à réaliser (spécificités, définition, qualité attendue, défauts prévisibles). - Lecture de schémas, de dessins. - Bases en mécanique, en physique et en électrotechnique appliquées. - Caractéristiques des diverses matières d’œuvre et accessoires entrant dans la réalisation. - Caractéristiques de l’outillage utilisé. - Métrologie, contrôle dimensionnel, contrôle statistique. - Notions d’organisation du travail. - Législation, hygiène et sécurité du travail. - Notion de base sur la qualité. Connaissance des outils associés à la qualité (5S, Kamban, flux de production, amélioration continue.) - Notions de base en informatique de commande. - Commande des machines et dialogue homme machine. - Métrologie, contrôle dimensionnel. - Notions de contrôle statistique. - Bases d’automatique.- GRAFCET - Modes de marche et d’arrêt d’un système automatisé. - Architecture d’un programme de pilotage. - AMDEC Produit et AMDEC processus.

Savoir-faire

Procédures

- Procédures d’installation et de réglage des équipements et outillages. - Procédures liées au changement de production. - Procédures liées à la traçabilité du produit. - Procédures de mise en fonctionnement, modes de marche et d’arrêt : normal, fonctionnement dégradé, …

Activités

- Positionner, régler des outils et outillages sur une machine automatique. - Conduire une machine automatique de production. - Décoder des documents techniques (OF, fiches d’instructions au poste, synoptique, schémas,…etc.). - Décoder le programme d’une machine automatique. - Identifier l’organisation du système de commande d’une machine automatique. - Utiliser les moyens de contrôle du produit. - Identifier des aléas de fonctionnement de la machine. - Exploiter des procédures de fonctionnement (Normal, dégradé, pas à pas, …). - Effectuer des réglages suite à des non conformités. - Utiliser les fonctions de base de l’outil informatique. - Effectuer la maintenance de premier niveau. - Entretenir l’outillage et le matériel. - Renseigner des documents de suivi établis en français. - Participer à des cercles de qualité, à des AMDEC

- Interpréter des bruits anormaux, des odeurs, qui peuvent être à l’origine d’aléas de fonctionnement. - Identifier rapidement des non-conformités et y remédier dans les plus brefs délais.

Savoir-être

- Capacité à travailler en équipe et supporter les horaires de travail décalés (3x8). - Capacités de communication et d’échanges. - Capacités d’attention, de maîtrise de soi, de réactivité par rapport à une situation non prévue. - Rigueur, méthode, organisation, autonomie.

Évolution professionnelle

L’opérateur peut évoluer vers un emploi de chef d’équipe.

Présentation

Le conducteur de machine automatique travaille dans des grandes entreprises, les activités conduites le contraignent à de fortes responsabilités liées à la qualité des opérations effectuées sur la machine et à la productivité exigée. Le conducteur apprend à dominer son stress par son expérience acquise et des formations adaptées.

Lieu d'exercice

Entreprises diverses produisant en grande série des pièces ou composants pour l’automobile.

Conditions d'exercice

Le conducteur de machines automatiques de production travaille généralement en travail posté en 2x8 ou 3x8 en autonomie, mais supervisé. Afin de sortir d’une situation de production tendue ou d’un aléa, l’entreprise peut avoir recours aux heures supplémentaires. Les contraintes de productivité l’exposent au stress, à des cadences imposées importantes. Le port d’équipements de protection individuels est requis. Le processus de production fait l’objet d’un contrôle qualité et d’un suivi de production qui contraint le conducteur.

Description

L’emploi est accessible avec un niveau baccalauréat. Une formation complémentaire est effectuée (actuellement dans l’entreprise) afin de maîtriser les apprentissages des activités qui seront conduites sur la machine (5 à 10 semaines) et d’appréhender les exigences et les contraintes relatives à la culture automobile dans l’entreprise (1 à 5 semaines). Ces formations font l’objet d’évaluations qui sont conservées par la DRH et peuvent, en cas d’échec, déclencher la fin de la période d’embauche et la séparation de l’entreprise avec le candidat à l’emploi.

Où suivre cette formation

Close